Cinquième anniversaire du bureau de Montréal salué par Le Monde Juridique

12 avril 2018

La publication juridique québécoise Le Monde Juridique a publié un article sur le bureau de Torys à Montréal alors que celui-ci célèbre son cinquième anniversaire en avril.

Dans sa dernière édition, le journal de langue française a publié un article sur l’émergence du bureau depuis ses humbles débuts, basé sur une culture mettant l’accent sur les personnes, plutôt que sur le profit.

L’article porte sur la stratégie de recrutement que l’entreprise a suivi dès le départ, sur la façon dont son offre de services évolue en fonction des besoins de ses clients et sur la façon dont le bureau de Montréal s’épanouit dans l’approche d’équipe unique de Torys.

« Nous ne sommes pas vraiment “Torys Montréal”, nous sommes simplement “Torys” », a déclaré Sylvie Rodrigue, associée directrice de Torys Montréal.

« Nous constituons un seul groupe de litige au sein du cabinet, et non deux groupes de litige dans deux bureaux séparés.

C’est cette approche d’équipe unique qui nous sépare des autres cabinets d’avocats et qui a contribué au succès du bureau de Montréal au cours des cinq dernières années. »

Mme Rodrigue a également parlé de l’importance de la culture et de la façon dont celle-ci a influé sur les décisions de recrutement.

« Au cours des douze premiers mois de notre présence à Montréal, nous avons été constamment sollicités par des avocats qui souhaitaient se joindre à l’entreprise », a-t-elle déclaré.

« C’est un excellent problème à avoir, mais nous n’avons pas pour autant ouvert la porte à quiconque. Nous avons trié sur le volet des personnes qui allaient s’épanouir dans notre culture, ce qui n’était pas une tâche facile.

Nous pourrions avoir 50 avocats maintenant si nous le voulions, mais atteindre un certain nombre n’a jamais été l’objectif : l’objectif est de répondre aux besoins des clients tout en préservant la culture Torys. »

« Nous protégeons la culture du cabinet comme si c’était de l’or; nous n’allons jamais la compromettre. Cela peut sonner comme une vision simple, mais c’est incroyable comment cela peut être différent de ce que font les autres cabinets d’avocats. »